Comment apprendre à s’aimer ?

Comment apprendre à s’aimer ?

J’ai abordé dans un précédent article le fait que pour pouvoir aimer, il fallait d’abord s’aimer soi. Il n’est pas facile pour certains ne serais-ce que de s’accepter. Cette déficience affecte leurs entourages, leurs proches, et rendent leurs relations, quelles qu’elles soient, difficiles.

Mais cela affecte en premier lieu ces personnes, les empêchant d’avancer par un manque de confiance en eux, et  crée un blocage affectif qui les coupe du reste du monde. Peu importe la source, la résultante est toujours la même : une grande souffrance intérieure, les menant souvent de situations d’échecs en situations d’échecs. Il peut y avoir des conséquences psychologiques graves comme la dépression, l’anxiété, l’angoisse.

Ce mal -être peut être interrompu. Si vous êtes confrontés avec ce type de symptôme, je vous conseille cependant d’aller consulter un spécialiste, et en tout les cas ne pas rester seul avec son mal.

Mais vous pouvez vous aider en apprenant à vous aimer. Hé oui l’amour de soi cela s’apprend.

 Vous pouvez vous aider, en améliorant la vision que vous avez de vous, qui n’est qu’une vision altérée, déformée de votre personne.

Ce n’est pas vous, c’est uniquement des sentiments négatifs que vous avez de vous.

Ces sentiments peuvent être remplacés par des sentiments d’ acceptation, d’estime, et même d’amour.                     

 En développant l’amour de soi, nous développons aussi plus de

confiance en soi, plus de confiance en la vie,

 et de meilleures relations avec notre entourage.

Comment apprendre à aimer ?

Il y a 3 étapes fondamentales :

Tout d’abord :

S’accepter, puis s’estimer, et s’aimer.

C’est ce chemin progressif qu’il faut entreprendre pour pouvoir trouver où retrouver l’amour de soi.

Allez à la découverte de soi. Apprendre à se connaitre avec ses qualités et ses défauts, et s’accepter ainsi.

Donc tout d’abord s’accepter.

Apprendre à être tolérant avec soi, et vivre avec ses défauts.  Des défauts qui cachent des qualités parfois.

Cette notion est importante car en faisant cette démarche, nous deviendrons plus tolérants avec les autres,  favorisant  ainsi nos relations. Cela aura un effet boomerang. Du coup les personnes qui nous entourent dans notre milieu socioprofessionnel seront plus enclines à être tolérant avec nous, elles nous verront d’un autre œil. Et peut être même trouveront elles en nous des qualités nouvelles.

En se voyant différemment : Le fait d’être têtu, par exemple n’est t’il pas dans certaines circonstances un signe d’une grande volonté ?  

De toute façon n’essayez-pas de vous changer, en vous focalisant sur vos défauts, mais plutôt en mettant en avant vos valeurs.

Je me suis impliqué dans cette analyse car cela fut mon cas à un moment de ma vie. J’avais perdu toute notion de valeur personnelle.

J’ai du, comme je dis souvent « me nourrir à nouveau de mes valeurs ».

Rechercher ses valeurs, ses convictions, ses passions,  c’est partir à la recherche de ce que nous sommes vraiment. C’est recherché du sens à notre vie.

S’estimer

Apprécier ses valeurs,  les noter même, pourquoi pas sur son réfrigérateur. Cela vous parait futile ? Bien au contraire, cela permet en quelque sorte de reprogrammer votre subconscient.

Au début prenez du temps à écrire ces valeurs, pour bien les intégrer. Ecrivez d’une dimension permettant de les lire à distance. Prenez du temps à les lire, à les analyser, essayer de vous rappeler en quelle circonstance vos valeurs ont été bénéfiques pour vous. Faites le lien entre vos valeurs et les bénéfices qu’elles vous ont apportés.

Et ressentez à nouveau les émotions ressenties.

Inscrivez vos passions, vos intérêts, vos hobbies, choisissez en trois où quatre. Rappelez-vous les émotions ressenties lorsque vous y êtes adonnés, le bien-être que cela vous procure n’est t’il pas une source de motivation nécessaire à votre développement ? Alors pourquoi ne pas ressentir encore et encore du plaisir.

« Hé oui, vous êtes vraiment cette personne là ! » « Parce-que je le vaux bien. » Devez-vous finir pas vous dire. Mettez-y un peu d’humour.

Alors pourquoi ne pas  montrer  vos valeurs, montrez ce qui vous tient à cœur. qu’est-ce qui vous retient ? La peur, la peur d’être heureux, vous y avez droit comme tout le monde. Il y aura toujours une personne au fond de vous-même qui vous incitera à ne rien faire, ne vous en préoccupez pas, et foncez.

En allant vers les autres vous acquerrez de la confiance en vous, surtout que vous extériorisez vos passions, montrant le meilleur de vous-même.

Vivez vos passions elles font parties de vous.

Faites vous plaisir, faites vous du bien, occupez-vous de votre look, prenez soin de vous.

Pour faire grandir cette estime, un bon moyen c’est d’apprécier son image.

Et puis, souriez à vous d’abord, dans un miroir, dites vous «  t’es pas si mal, bien même. »

Votre nouvelle image de vous aura un impact considérable sur vos proches.

Votre nouvelle image aura un impact considérable sur votre vie.

Et ainsi, pas à pas vous ferez grandir l’estime de vous.

En réalisant vos passions vous réaliserez de nouveaux objectifs, et cela vous mènera vers la réussite, vers votre réussite.

S’aimer

C’est d’abord de vous aimer, pour partager ensuite ce nouvel amour avec vos proches, en créant du lien social.

S’aimer en imposant votre nouvelle image, car vous êtes maintenant déterminé, déterminé à avancer dans la vie avec confiance.

Et si vous êtes seul, pour quoi ne pas commencer ou bien recommencer une nouvelle vie amoureuse.

« Un beau programme, non ? »

Share Button

Laisser un commentaire