Apprendre à se connaître

Apprendre à se connaître

La nécessité de se connaître.

Pourquoi la connaissance de soi est importante pour avancer dans la vie ? Après tout nous pourrions avancer sans se connaitre et au fur et à mesure, des obstacles, des problèmes, des erreurs, corriger le tir et modifier son comportement au gré des évènements. D’ailleurs souvent nous avançons comme cela. L’expérience en est la définition. L’expérience nous apporte des éclairages sur nous même, mais souvent dans la douleur. C’est comme si nous franchissions des ponts sans savoir ce qu’ils traversent, sans savoir si nous allons dans le bon sens. La connaissance de soi est la lumière qui éclaire le chemin.

Nous allons aborder dans de futurs articles l’importance de la connaissance de soi. En effet au cours de notre vie nous sommes confrontés  à des difficultés, des épreuves, aussi bien pour notre vie sociale que professionnelle. Nous sommes soumis à des pressions, jaugés, jugés, critiqués, devant faire constamment nos preuves devant notre hiérarchie, mais aussi avec nos collègues qui deviennent parfois nos concurrents. Régulièrement, nos supérieurs dans beaucoup d’entreprises nous jaugent. Ils établissent des bilans de compétences pour évaluer nos qualités, nos défauts, et les appréciations devant nous permettre d’évoluer pour comme ils disent améliorer « notre efficience ».   Nous sommes donc constamment évaluer. Cela apporte souvent un éclairage sur certaines de nos qualités dans le domaine professionnelle, qui peuvent pour certaines se retrouver dans le domaine sociale. Mais ces éclairages ne sont pas toujours objectifs, et ils sont souvent restrictifs. Le côté réducteur peut nous induire dans l’erreur.  De plus les critiques peuvent être erronés, subjectives, et non seulement peuvent ralentir notre progression à tord, mais nous dévaluer, et même nous complexer. Le fait donc de mal se connaitre, où n’avoir pas de connaissance de soi-même peut nous faire prendre des décisions qui seront mauvaises aussi  bien professionnellement qu’en dehors. Surtout si nous nous laissons influencer par ces critiques.

Et tout simplement, si nous connaissons nos qualités intrinsèques, nous sommes à même de prendre du recul, et de corriger, de remettre à niveau les évaluations qui sont faites. Si nous sommes en situation d’échec, cela permet d’évaluer celle-ci et de faire les correctifs nécessaires pour d’éventuels problèmes identiques à surmonter. Connaitre ses forces et ses faiblesses permettent d’évaluer sereinement tout obstacle, et de les surmonter.

Mais encore faut t’il se connaitre.

Nous avons différentes façons pour savoir qui nous sommes. Vous pouvez faire appel à un spécialiste, un coach, un psychologue… qui vous aideront à y voir clair. Mais je vous conseille d’abord de suivre ce dicton :

  • Connais-toi toi-même… et je rajoute : par toi-même.

Qui se connait plus, que vous ? Qui connait les éventuelles blessures, les éventuelles frustrations, que vous avez ressenties tout le long de votre vie, depuis votre petite enfance ? Qui connait mieux que vous, vos désirs, vos rêves ?

 Mais encore faut t’il être capable de s’auto-évaluer. Nous risquons de ne pas être honnête avec nous même, guidé par un égo dominateur, où par nos complexes.

« Je suis le plus grand, le plus fort, le plus beau, et le plus intelligent » Cette pensée que je me répétais quand j’étais enfant n’est pas tout à fait vrai, quoique ?

Mais c’est une bonne démarche. Soyez le plus honnête possible avec vous-même.

Mettez tout cela par écrit, vos qualités, vos valeurs, vos rêves, vos passions, vos envies. Vous avez des personnes qui ont des traits de caractères similaires, mais avec des passions, des aptitudes très différentes : l’un aimera le ski, l’autre la cuisine, mais chacun prenant des risques dans leurs manières d’aborder ces activités totalement différentes.

Analyser vos défauts. Sont-ils préjudiciables, peuvent t’ils être améliorés ?

Et ne peuvent-ils pas vous être dans certaines circonstances favorables.  Soyez tolérant avec vous-même. Être têtu parfois, c’est avoir de la volonté…Par cet exemple je montre qu’il faut être objectif avec soi-même. Certaines circonstances peuvent mettre en avant des comportements qui ne sont pas habituels.

Se connaître par les proches.

Vous avez des gens que vous appréciez, qui ont une démarche souvent objective. Alors posez-leur tout simplement la question :

  • Que penses-tu de moi ? Quel genre d’homme, de femme, tu vois à travers moi ? Qui suis-je pour toi ?

Faites-le comme un jeu, en vous questionnant l’un, l’autre, cela permettra aussi de vous connaitre l’un, l’autre. Faites-le avec humour, en ôtant tout esprit de compétitions.

Vous allez très certainement découvrir à travers le regard de votre ami(e), des facettes de votre personnalité que vous ne connaissiez pas.

De toute façon, dans une discussion sans tabou avec un ami, la lumière jaillit. Car nous nous montrons mutuellement des traits que nous cachons à nous-mêmes. D’ailleurs nous sommes souvent surpris par nos propres réactions, même dans une discussion informelle.

Mais se connaitre, c’est aussi connaitre ses doutes, ses peurs, ses pensées limitantes, qui nous empêchent d’évoluer.

Identifiez vos peurs qui vous affecte, vous empêche d’avancer.

Et ensuite….

Vos peurs ne sont que des idées ancrées dans votre esprit, des croyances inculquées depuis toujours par vos parents, votre famille.

Et bien changez, j’allais écrire échangez avec des idées de joie, de bonheur, de réussite, d’abondance, de paix….Reformulez-vous  vos qualités, vos valeurs…Tout d’abord que vous êtes unique. Croyez-en vous, et que le bonheur, la joie, l’abondance que vous voyez autour de vous, sont là pour vous. Il y aurait des personnes qui seraient nées pour être heureux, et d’autres pour être malheureux, c’est absurde. Vous avez des rêves, des passions, des envies…et bien réalisez-les. La vie n’est pas facile, pour vous comme pour moi, mais elle est pleine de beauté, elle est abondante.

Focalisez-vous sur ces nouvelles idées, et croyez-y. Et nourrissez votre esprit avec ses idées. Et avancez avec gratitude. Remerciez pour la joie que vous apporte ses idées nouvelles. Cela vous parait un peu simpliste. N’écoutez pas la voix de la raison mais celle de l’intuition. Une idée simple n’est pas une idée simpliste, car cela a déjà fait ses preuves.  Vous devez et vous pouvez vous persuader que vous êtes une personne unique, de valeurs, que vous aussi vous avez droit de réussir pleinement ce pourquoi vous êtes fait, car tout simplement vous êtes unique, et vous êtes une personne de valeur. (Vous aussi vous le valez bien)

Apprendre à se connaitre permet non seulement  d’aborder les difficultés avec du recul, de vivre pleinement avec sérénité, mais aussi d’avancer sur le chemin du bonheur.

Share Button

Laisser un commentaire

Fermer le menu